Les deux caractéristiques de l’imparfait : négation et passé

Lire la proposition de communication.

Auteur(s) : Surcouf christian
Laboratoire Lidilem Grenoble3
Résumé L’homme possède une conscience présémantique du présent de l’ordre de 3 secondes. Intersubjectif, ce présent permet d’ancrer l’énoncé dans l’espace-temps. S’ensuivent alors deux cas de figure mutuellement exclusifs : le contenu propositionnel (=lexis) renvoie soit (1) au présent (« ici temporel »), soit (2) au non-présent (« ailleurs temporel »), subdivisé à son tour en (2a) passé et (2b) futur. Si (1) appelle l’emploi du Présent, (2) requiert d'autres temps verbaux capables d’exprimer l’« ailleurs temporel ». En nous limitant au passé, nous montrerons comment un temps verbal tel que l'Imparfait invalide la lexis au moment d’énonciation (étape 2) et renvoie au passé (étape 2a).
Mots-clés Imparfait, négation, lexis, valeur dé vérité, moment d’énonciation

Retour au programme