Modalisation et approximations sémantiques entre 2 et 8 ans : pour une dichotomie noms vs verbes

Lire la proposition de communication.

Auteur(s) : ELIE juliette
Laboratoire Jacques Lordat - Université Toulouse le Mirail
Résumé A partir de corpus d’approximations sémantiques nominales et verbales issues du discours enfantin et d’approximations sémantiques verbales recueillies en situation expérimentale auprès d’enfants de 2 à 8 ans, nous avons pu constater que le jeune enfant présente, d’une part, une capacité de modalisation durant l’acquisition précoce (2-4 ans), qui lui permet de marquer le caractère inhabituel des approximations sémantiques nominales (« La sucette c’est comme un parapluie » Joane : 3,6 ans) et, d’autre part, un non recours à la modalisation dans le cadre verbal - capacité qui n’apparaît que vers l’âge de 8 ans. Ce fait tendrait donc à montrer que la catégorisation des verbes est moins « rigide », moins « stricte » que celle des noms référentiels et donc plus tardive.
Mots-clés Acquisition précoce vs tardive – Approximation sémantique – Modalisation –- noms vs verbes

Retour au programme