Le choix linguistique : question de langue pour l’enfant sourd

Lire la proposition de communication.

Auteur(s) : Lhéricel bérénice
Laboratoire DYALANG, Université de Rouen
Résumé La question de l’éducation des sourds a toujours fait débat en France. Partisans de l’oralisme et de la L.S.F. (Langue des Signes Française) s’opposent depuis toujours dans un conflit incessant. Mais qu’en est-il aujourd’hui de l’enfant sourd et de ses parents ? Les parents d’enfants sourds possèdent-ils aujourd’hui un réel choix de langue comme le stipule la loi de 1991 ? Quels sont les moyens de communication auxquels ils peuvent prétendre ? La question du choix de la modalité linguistique devient centrale lorsque l’on envisage le parcours en acquisition langagière, mais aussi en socialisation de l’enfant sourd, car elle est liée au processus de construction identitaire de l’enfant sourd. Dès lors, il est important de se demander quels sont les facteurs pris en compte par les parents d’enfant sourd lors de leur décision ? Qu’est-ce qui va influer sur ce choix linguistique ? Quels en sont les protagonistes ? Enfin, ces questions cristallisent également des enjeux linguistiques et sociaux liés à la place et au statut des langues dans notre société, ainsi qu’au traitement social de l’altérité. Autant de questions associées à un processus à la fois simple et complexe, celui du choix de langue pour l’enfant sourd.
Mots-clés choix linguistique, appropriation langagière, représentation et statut des langues, socialisation la

Retour au programme